La symbolique du corps humain

Décrypter la symbolique du corps humain est un problème crucial !

Le lieu du symptôme, le tissu concerné, le mécanisme physiopathologique, la chronologie des lésions ont un sens symbolique.
Cette symbolique est méconnue, sauf du langage populaire : se faire de la bile, avoir mal aux cheveux, faire une entorse, prendre en grippe…

Seule une formation spéciale permet de comprendre et manier cette symbolique pour une utilisation thérapeutique.


La conversion du symptôme

La « conversion » du symptôme se fait en trois temps :

  1. d’abord faire une liste complète de l’ensemble des symptômes ; un bilan médical très précis est donc indispensable avant d’écouter le malade.
  2. Ensuite prendre le contraire des mots de la liste quand il existe : un index droit insensible devient un index droit trop sensible ("J’ai été très touché.")
  3. Enfin traduire les symboles en réalité.

Exemple : Insensibilité de l'index droit.

Il s’agit du doigt de l’autorité, de la direction, de l’interdiction, de la menace pour assurer le rôle du père dans le groupe familial.
Un index droit insensible peut donc apparaitre parce que la personne a été très touchée par une accusation dont elle a fait l'objet, comme il peut apparaitre à la suite d'un événement qui l'a blessé car son père a fait quelque chose sans lui demander son avis.
Mais il peut aussi s’agir d’un père symbolique : parrain, patron, père spirituel, professeur, un juge…

Finalement,

Seul compte le RESSENTI EXPRIMÉ par le malade avec ses mots et ses émotions.