Sur cette page figure la réponse et l'explication du cas du mois présenté dans "Accueil"

Quel imprévu avez-vous vécu 6 mois avant l'apparition de vos symptômes d'épuisement ?

Le Burn-out (ex-Yupie’symdrom) fait partie du Syndrôme d’épuisement se manifestant par une fatigue le matin, un mauvais sommeil, des troubles de l’attention, des douleurs voire des troubles de l’équilibre, éventuellement un état dépressif. Il touche les personnes hyperactives mais il n’a rien à voir directement avec le surmenage professionnel ! Il survient exactement six mois après un imprévu entraînant une frustration non résolue depuis.

Histoire de la personne au moment du conflit déclenchant

En mai 2014 le patient organise le baptême de son fils dans le Var,  fait venir sa famille de Bretagne, la loge dans différents endroits (hôtels, chambres d’hôtes…) Les parents sont divorcés, le père dort à un endroit, la mère et sa sœur à un autre. Ces dernières n’ont pas trouvé le lieu à leur goût, et elles ont mal dormi car l’hôtel était très bruyant. Le matin du baptême, le patient reçoit un SMS le prévenant que ni sa mère ni sa sœur ne viendraient au baptême car elles avaient été moins bien logées que le père.

 Qu’a ressenti cet homme ?  Une immense colère,  de la tristesse qu’il ruminait encore puisque depuis il avait coupé les ponts avec sa mère et sa sœur. Le jour de la rencontre avec le thérapeute, il n’avait toujours pas résolu son conflit.  

Compensations symboliques :

Un imprévu doit être compensé à une date prévisible où la Terre qui marque le temps est à l’opposé de sa situation au moment de la frustration.

La triade « Désorientation-fatigue-troubles de l’attention » est caractéristique d’une séparation quand on ne peut plus vivre ensemble. La fatigue, la désorientation, les troubles de l’attention (mauvaise mémoire) empêchent symboliquement de s’éloigner dans le mauvais sens quand on ne se souvient plus du bon chemin pour se retrouver ensemble.


A présent, vous pourrez constater  auprès de vos proches que l'existence d'un imprévu 6 mois  avant l'apparition d'un syndrome d'épuisement, d'une fibromyalgie, d'une infection associée à un épuisement etc... est une information capitale pour le malade, qui l'aidera à se remettre sur pied rapidement ! Et ensuite, n'oubliez pas de partager cette information avec votre médecin traitant ! Nous sommes persuadés qu'il sera ravi d'avoir enfin un remède efficace et bon marché pour tous ses patients atteints d'un syndrome d'épuisement qui souffrent inutilement et que les arrêts maladie ne soulagent pas vraiment.

N.B : D'après le Dr Thomas-Lamotte, l'existence d'un imprévu 6 mois avant l'apparition de symptômes cliniques concerne environ deux tiers des motifs de consultations chez un médecin généraliste.